La Sauterelle Heures Mondiales d’Andreas Strehler a pris son envol

On l’attendait, on l’espérait, on la guettait. Elle est arrivée ! La nouvelle création exceptionnelle signée Strehler a été dévoilée il y a quelques semaines. Si cette “Sauterelle Heures Mondiales” s’inscrit dans la continuité du travail de notre ami Andreas, elle marque une avancée par sa complication particulière. Rappelons que c’est à la demande de l’un de ses fidèles clients qu’il s’est attelé à la tâche afin de créer une montre à fonction world time.

Disposant d’un champ de réflexion idéal grâce à sa désormais célèbre Sauterelle (récompensée en plusieurs occasions), et notamment sa version Lune Exacte, Andreas Strehler avait une petite idée en tête.

Andreas Strehler - Sauterelle Heures Mondiales

Cette idée est donc devenue réalité et sa première montre dédiée à l’univers du voyage a pu voir le jour. Sa spécificité saute aux yeux dès le premier regard : sur le cadran, on peut voir à 8h une représentation du globe terrestre vu depuis le pôle Nord, qui tourne sur elle-même en 24 heures avec deux secteurs jour/nuit. Notons que ce positionnement a décalé la petite seconde à 10h.

En retournant le boîtier d’un diamètre de 41 mm aux lignes classiques de la collection Sauterelle, on découvre sur le fond un disque portant les noms de 24 villes. Bénéficiant d’un système de réglage rapide, c’est ce disque qui permet de connaître l’heure partout dans le monde.

Mais comme être un grand voyageur passant souvent d’un continent à l’autre n’empêche pas d’être en même temps un amateur de haute horlogerie, le mouvement de cette Sauterelle Heures Mondiales dispose d’un remontoir d’égalité qui délivre une énergie constante quel que soit le niveau de remontage. L’assurance d’une précision extrême.

Andreas Strehler - Sauterelle Heures Mondiales

Soulignons que par rapport à une Sauterelle “normale”, l’ajout de la complication world time n’a entrainé une surépaisseur du boîtier que d’un millimètre seulement. Un joli travail de miniaturisation…

Alors que notre horloger pensait au départ ne réaliser qu’un seul exemplaire destiné à son client-collectionneur, il a finalement déjà fabriqué deux pièces, l’une en or, l’autre en platine. Et il se dit prêt à en assembler d’autres si on le lui demande, avec , pourquoi pas, d’autres options possibles, comme l’indication des phases de lune. Prêts pour un nouveau voyage horloger avec une Sauterelle Heures Mondiales au poignet ?

Share on FacebookTweet about this on Twitter

titre_1-2