Quatre horlogers Ekso primés au Luxembourg !

Watch Fair - 2016

Quatre horlogers Ekso primés au Luxembourg ! (Juin 2016)

titre_1-2

La deuxième édition de l’événement “Watch Fair” organisé début juin au Grand Duché, a permis à quatre maisons horlogères indépendantes distribuées en France par Ekso Watches Gallery de recevoir un prix !

C’est dans l’enceinte très sélecte du Domaine Thermal de Mondorf, au Luxembourg, que s’est déroulé du 3 au 5 juin l’événement “montres” de cette fin de printemps, concocté une nouvelle fois par Premium Magazine. Des festivités voulues par les organisateurs comme le « rendez-vous pour les amoureux de belles mécaniques d’horlogerie ».

De fait, “Watch Fair 2016” a rassemblé de nombreuses Maisons de prestige pour le plus grand plaisir des amateurs et des collectionneurs.

Et comment ne pas parler du concours qui s’est tenu à cette occasion ? Sur les onze catégories de montres en compétition pour cette édition, quatre ont été remportées par un horloger indépendant représenté chez Ekso.

En catégorie “Montre Femme”, le prix a été attribué à Kari Voutilainen pour son modèle Joaillerie vingt-8.

Bovet 1822 a triomphé dans le registre de la “Montre à complication”, grâce à la Récital 18 Shooting Star.

La montre Sauterelle à Lune exacte a valu à Andréas Strehler de recevoir le Prix de l’Innovation.

Enfin, le Prix Spécial a été remis à Ludovic Ballouard pour sa Upside Down Platine Art Deco.

Un beau tir groupé obtenu grâce aux votes d’un jury composé de journalistes, experts, designers et autres spécialistes de l’horlogerie.

Parmi les différentes distinctions remises cette année, on pourrait encore citer le Prix d’Honneur décerné à Edouard Meylan, CEO de H. Moser & Cie ; le Prix Aviation & Voyage attribué à Jaeger-LeCoultre pour sa Geophysic Universal Time ; le Prix de la Montre Sport accordé à Tudor pour la Heritage Black Bay Dark ; ou encore le Prix de la Montre Design remporté par DeWitt pour l’Academia Mathematical. Concernant cette dernière, nous aurons l’occasion d’en reparler prochainement…

Ekaterina Sotnikova

Share on FacebookTweet about this on Twitter

titre_1-2