Kari Voutilainen au SIHH

Kari Voutilainen au SIHH (Janvier 2016)

titre_1-2

La 26e édition du Salon International de la Haute Horlogerie de Genève, qui a fermé ses portes le 22 janvier, a été marquée par un événement de taille : l’accueil, pour la première fois, de neuf maisons indépendantes dont l’une des figures emblématiques d’EKSO, Kari Voutilainen.

Le domaine des mathématiques n’est plus le seul à disposer de la formule du “carré magique”. Grâce à une initiative prise par la Fondation de la Haute Horlogerie, organisatrice du SIHH, grand-messe annuelle du temps, il existe désormais un “carré des horlogers” dans l’enceinte du Salon. Lors de cette édition 2016, neuf maisons indépendantes symbolisant autant l’excellence que l’innovation ont été invitées à présenter leur savoir-faire. « Nous avions le désir de rassembler l’ensemble des acteurs de la Haute Horlogerie pour en apprécier toute la richesse et la diversité », a-t-on déclaré au sein de la Fondation.

De l’avis des observateurs, si les grandes marques qui ont forgé depuis un quart de siècle la réputation du SIHH continuent avec talent de symboliser une vision établie et prestigieuse de la Haute Horlogerie, les neuf artisans-créateurs présents depuis cette année ont fait souffler un vent de nouveauté aux parfums de créativité.

Faut-il parler de nouvelle horlogerie ? Je ne m’aventurerai pas sur ce débat tant chacun possède sa propre vision de l’innovation. Pour certains, la modernité est dans la remise en cause des codes traditionnels et la libération de l’audace esthétique. Pour d’autres, rien n’est plus innovant que la quête de la simplicité absolue ou de la perfection technique.

C’est clairement dans ce registre que s’exprime Kari Voutilainen. A juste titre, semble-t-il, tant le stand du plus célèbre des horlogers finlandais, aujourd’hui suisse d’adoption, a reçu de visites. Trouver un créneau de quelques minutes pour lui parler en tête à tête ressemblait à une mission impossible ! Autre indicateur significatif : les six montres que Kari avait apportées avec lui ont toutes trouvé acquéreur et son carnet de commandes s’est accru de plusieurs lignes.

Que les collectionneurs et les passionnés d’horlogerie d’excellence se réjouissent, la pièce unique que la galerie EKSO lui a demandé de réaliser à son intention sera bientôt achevée et présentée à Paris. Pour mémoire, il s’agit d’une version exclusive du modèle GMR doté d’une complication GMT et d’un indicateur de réserve de marche qui a valu à Kari Voutilainen de recevoir le Grand Prix de Genève 2015 catégorie “Montre Homme”. Pourquoi exclusive ? Parce que si cette GMR déjà exceptionnelle ne sera éditée qu’en série limitée de douze exemplaires, la version spéciale EKSO recevra un double fond gravé et émaillé !

Dès sa réception, la belle aventure du carré magique du SIHH se prolongera alors dans notre galerie de la rue Magellan…

Ekaterina Sotnikova

Share on FacebookTweet about this on Twitter

titre_1-2