Bart et Tim Grönefeld reçoivent à nouveau le Grand Prix d’Horlogerie de Genève

Bart et Tim Grönefeld reçoivent à nouveau le Grand Prix d’Horlogerie de Genève (Novembre 2016)

titre_1-2

« Yes! We did it again! » C’est par ces mots que les deux frères représentés par la galerie Ekso ont célébré l’obtention, ce jeudi 10 novembre, de leur second Grand Prix d’Horlogerie de Genève. Cette récompense qui est à l’horlogerie ce que les Oscar sont au cinéma, leur a été attribuée en catégorie “Montre homme” pour la Grönefeld 1941 Remontoire.

En présentant leur tout nouveau modèle lors du dernier Salon de Bâle, Bart et Tim Grönefeld se doutaient-ils que leur création allait leur valoir pour la deuxième fois les honneurs du Grand Prix d’Horlogerie de Genève ? Toujours est-il qu’en ce jeudi 10 novembre au soir, en présence de plus de 1500 invités réunis dans le Théâtre du Léman, c’est bien leurs noms qui ont été annoncés comme vainqueurs de l’un des événements horlogers les plus importants de l’année.

Sur la planète Montre, les frères Grönefeld ont établi leur réputation en réalisant des grandes complications de haute volée, à l’image de leurs répétitions minutes, grandes sonneries et autres tourbillons. C’est d’ailleurs un modèle baptisé “Parallax Tourbillon ” qui leur avait déjà permis de recevoir le Grand Prix d’Horlogerie de Genève en 2014.

Aujourd’hui, c’est un chef d’œuvre d’un tout autre genre qui leur a valu d’être une fois encore récompensés par un jury international comptant 25 membres. La Grönefeld 1941 Remontoire met en scène le concept de remontoir d’égalité. Son principe en quelques mots ? L’énergie transmise par le ressort de barillet subissant des variations en fonction de sa tension résiduelle, susceptibles de perturber la précision de la montre, un ressort complémentaire (alimenté par le ressort principal) est chargé de stabiliser le fonctionnement du mouvement par sa force délivrée à échéances régulières. L’amplitude et la vitesse restant constantes offrent à la montre une précision supérieure.  D’où le nom de ”remontoir d’égalité” donné à cette spécificité technique…

Bonne nouvelle, si les montres réalisées par Bart et Tim Grönefeld dans leurs ateliers d’Oldenzaal, aux Pays-Bas, sont visibles à Paris au sein de la galerie Ekso, il sera également possible d’admirer leur travail dès la prochaine édition du Salon International de la Haute Horlogerie qui se tiendra à Genève du 16 au 20 janvier prochain.

Nos deux héros du jour figurent en effet parmi les créateurs indépendants conviés à prendre place au sein du Carré des Horlogers dans l’enceinte du SIHH. Une invitation qui apparaît comme un hommage supplémentaire à leur talent, venant après ce nouveau Grand Prix d’Horlogerie de Genève obtenu jeudi. Notons que ce trophée survient lui-même après d’autres récompenses accordées à la Remontoire au cours des semaines précédentes lors de cérémonies organisées en Roumanie, en Pologne et au Mexique !

Une année exceptionnelle pour les Grönefeld et, surtout, une montre remarquable !

Ekaterina Sotnikova

Share on FacebookTweet about this on Twitter

titre_1-2