Andreas Strehler va dévoiler sa “Sauterelle Heures Mondiales”

Andreas Strehler - Sauterelle Heures Mondiales

Encore quelques semaines de patience et l’on pourra découvrir à l’occasion du Salon de Bâle la nouvelle montre conçue par Andreas Strehler à l’intention des grands voyageurs.

S’il vous plaît, ne téléphonez pas à Andreas Strehler et ne venez pas lui rendre visite dans son atelier, sinon la montre ne sera jamais prête à temps ! Cela fait un an et demi qu’il travaille sur ce projet et le rendez-vous de Baselworld 2017 approche à grands pas. Personne n’a encore pu admirer cette toute nouvelle pièce mais l’on connaît déjà son nom : “Sauterelle Heures Mondiales”.

Andreas Strehler - Workshop

Quatre ans après la naissance de la ligne horlogère Sauterelle, évidemment de très haut niveau puisque signée Strehler, ce modèle vient compléter la collection en s’enrichissant d’une complication inédite pour Andreas. « Tout a commencé lorsqu’un client m’a demandé ce que je ferais si je devais fabriquer une “heures mondiales”. Je me suis mis à réfléchir et j’ai imaginé une version Sauterelle intégrant cette complication », confie-t-il.

On va donc retrouver le traditionnel boîtier de 41 mm en or ou en platine dont le mouvement disposera comme il se doit d’un remontoir d’égalité apportant une énergie constante synonyme d’extrême précision, quel que soit le niveau de remontage. Mais sur le cadran, on pourra découvrir à 10h une petite seconde décentrée et à 8h une représentation du globe terrestre, vu depuis le pôle Nord, qui tournera sur lui-même en 24 heures avec deux secteurs jour et nuit.

Le voyage continuera en retournant la montre puisque c’est le fond du boîtier qui accueillera un disque portant les noms de 24 villes et indiquera l’heure partout dans le monde avec un système de réglage rapide.

Si Andreas Strehler réalise ce premier exemplaire de la Sauterelle Heures Mondiales en pièce unique réservée au collectionneur initiateur de ce projet, d’autres exemplaires pourraient être fabriqués si d’autres amateurs en faisaient la demande. « Je pense proposer en option de rajouter les phases de lune côté fond », ajoute-t-il malicieusement.

Pourtant, la réalisation de cette pièce comporte d’extrêmes difficultés en raison de l’addition des complications dans un volume réduit : « Pas facile de mettre en place un dispositif “heures mondiales’ dans le boîtier de 41 mm de la ligne Sauterelle. Mes montres doivent rester solides même en miniaturisant les dimensions des composants », explique-t-il. C’est pourtant la performance qu’il est en train d’accomplir en ayant simplement augmenté l’épaisseur de la montre d’un millimètre. Mais laissons-le travailler en paix pour pouvoir découvrir cette nouveauté dès le 23 mars prochain…

Share on FacebookTweet about this on Twitter

titre_1-2